Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  Articles libres

Articles libres

Evènements, récits, articles, impressions, confidences, idées, coup de cœur sur cinéma, livres, histoire, artistes, voyages, pays, sciences, œuvres, villes, villages


Pour la nouvelle année 2019, deux poèmes

Publié par Véronique Romance sur 1 Janvier 2019, 19:08pm

Catégories : #COUP DE COEUR

Bonne année ! @Véronique Romance

Bonne année ! @Véronique Romance

Pour entrer dans cette nouvelle année, j'ai choisi deux poésies que j'aime beaucoup d'Arthur Rimbaud.

Le buffet
C’est un large buffet sculpté ; le chêne sombre,
Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ;
Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre
Comme un flot de vin vieux, des parfums engageants ;

Tout plein, c’est un fouillis de vieilles vieilleries,
De linges odorants et jaunes, de chiffons
De femmes ou d’enfants, de dentelles flétries,
De fichus de grand’mère où sont peints des griffons ;

– C’est là qu’on trouverait les médaillons, les mèches
De cheveux blancs ou blonds, les portraits, les fleurs sèches
Dont le parfum se mêle à des parfums de fruits.

– Ô buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires,
Et tu voudrais conter tes contes, et tu bruis
Quand s’ouvrent lentement tes grandes portes noires.

Arthur Rimbaud (octobre 70)

Oeuvres I, Poésies, Cahier de Douai (fin 1870)

Ma Bohème
Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
– Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
– Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !

Arthur Rimbaud

Oeuvres I, Poésies, Cahier de Douai (fin 1870)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents